Manger sainement est la meilleure chose que l’on peut offrir à son corps. C’est l’aider en lui fournissant les armes pour lutter contre, ou vous préserver, des maladies. Mais c’est aussi aider son corps à lutter contre l’usure naturelle du corps. Votre corps est pareil à un moteur, sans carburant et sans huile, le moteur va vite gripper : avec une alimentation non équilibrée, vous aurez certes du carburant, mais c’est une alimentation équilibrée qui permettra d’apporter « l’huile » qui empêchera votre corps de « gripper ».

Voici dont mes 10 conseils pour mieux manger :

Conseil n°1 : Eviter les produits transformés… et le gras

Les burgers et autres plats tout prêts sont souvent trop gras, trop sucrés et trop salés. Crédit photo Pixabay – RitaE

Les produits tout fait ont révolutionné nos vies depuis l’après-guerre. Malheureusement, la course à la rentabilité aura transformé une bonne idée en catastrophe sanitaire : on nous vend, souvent à prix d’or, des aliments de piètre qualité qui ont été enrichis en sucre, sel et gras pour donner du goût. Ces produits sont riches en additifs, tous plus ou moins nocifs, et en acides gras qui sont un désastre pour le corps lorsqu’on les ingèrent en grande quantité. Ils sont, majoritairement, plein de gras trans, qui donne, certes du goût, mais qui bouche vos artères et augmente le mauvais cholestérol.

Il faut donc privilégier les produits frais et bruts que l’on va transformer soi-même. Pour ne pas devenir esclave de votre cuisine, doubler ou tripler toujours les quantités et congeler : vous aurez alors toujours des plats rapidement disponibles mais qui seront sains.

Conseil n°2 : Manger des fruits et légumes de saison

Des légumes d’été
Crédit photo : Pixabay – Jill Wellington

La nature est bien faite, elle apporte, à chaque saison, les fruits et légumes qui répondent parfaitement à nos besoins. Ainsi, on ne mange ni courgettes, ni tomates en hiver (sauf si vous en avez en bocaux ou au congélateur). L’hiver, plus rude, nous offre des légumes plus riches, qu’il faut donc éviter en été.
Il est également important de varier les couleurs de légumes tout au long de la journée.
Si vous ne pouvez pas consommer bio, n’oubliez pas de bien rincer, deux fois, vos légumes pour retirer un maximum de pesticides.
Suivez autant que possible l’adage « 5 fruits et légumes par jour« .

Conseil n°3 : Privilégiez les farines et pains complets.

Du blé – Crédit Photo : Pixabay

Choisissez autant que possible des pâtes et des pains à la farine complète (de blé, d’épeautre, de seigle…). La farine complète utilisée pour l’élaboration des pâtes et du pain est riche en fibre et diffuse le sucre plus lentement que le pain blanc : vous aurez donc de l’énergie plus longtemps, et la sensation de faim sera plus lente à revenir. On a souvent tendance à supprimer le pain lors des régimes : maintenez-le lorsque vous n’avez pas de féculent au cours du repas, et limiter sa consommation à maximum 60 à 100 g par jour.*

Conseil n°4 : Abusez des herbes aromatiques et des épices

Un marché aux épices
Crédit photo : Pixabay – Peter H

Qui a dit que manger sainement voulait dire manger sans goût ? Il est très facile de réduire le sel dans vos plats en le remplaçant par des épices ou des herbes aromatiques. En effet, les épices sont riches en vertus : le curcuma est un puissant antioxydant, le curry agit sur le mauvais cholestérol, la muscade est antibactérienne, etc… Les épices ont donc tous les atouts pour devenir des incontournables dans votre cuisine, et elles n’apportent aucune calories !
Les herbes aromatiques vous apporteront de la chlorophylle : antioxydant naturel, qui favorisera la protection contre les maladies cardiovasculaires et les cancers notamment.

Conseil n°5 : Supprimer au maximum les sucres

Du sucre
Crédit photo : Pixabay – congerdesign

Le sucre est naturellement présent dans la majorité des aliments, en petites quantités. Cet apport est largement suffisant pour notre organisme alors essayez de limiter au maximum sa consommation à côté (sodas, sucre dans le café ou le thé, etc.).
Si vous devez consommer du sucre, dans les pâtisseries notamment, privilégiez autant que possible les sucres complets (Cassonade, vergeoise, Muscovado, sucre de fleur de coco). Ces sucres pas ou moins raffinés contiennent des vitamines, en petites quantités, contrairement au sucre blanc qui n’est que de la calorie vide, sans aucun apport positif pour le corps. Si vous voulez craquer sur un magnifique éclair ou sur une part de gâteau au chocolat ou tout autres gourmandises, essayer de le déguster en fin de repas, plutôt qu’en grignotage.*

Conseil n°6 : Manger lentement

Prenez le temps…
Crédit photo : Pixabay – Nile

Il est très important de manger lentement et de bien mâcher. En effet, le temps de mastication n’est pas du temps perdu : il permet une meilleure digestion mais permet aussi au corps de mieux évaluer les quantités ingérées. En prenant le temps, vous constaterez que vous mangerez moins tout en étant rassasié. Soyez à l’écoute de votre corps : si vous avez trop, ne vous forcez pas à finir. Si vous n’avez pas assez, resservez-vous en légumes, mais pas en féculent, ou en viande. Vous devez manger en minimum 15 minutes.

Conseil n°7 : Manger local et varié

De jeunes carottes
Crédit photo : Pixabay – ShireShy

Essayez de manger le plus local possible : les circuits courts assurent le minimum de temps entre la récolte et la présence dans votre assiette limitant ainsi au maximum la perte des vitamines et nutrimets des fruits et légumes.
Essayez de varier vos aliments car chacun d’entres eux apportent des bienfaits différents à votre corps.
Pour faciliter la digestion, et manger plus facilement vos 5 fruits et légumes par jour, déguster des crudités à chaque repas.

Conseil n°8 : Interdit de s’interdire de voir ses amis !

Quoi de mieux qu’un petit excès entre amis ?
Crédit photo : Pixabay – Igor Ovsyannikov

Manger équilibré et sainement, c’est super… mais ce n’est pas toujours possible. Soyez rassuré, mangez ce que vous voulez pendant deux repas dans la semaine, sans chercher à compenser… J’ai mangé une pizza ce midi du coup je ne mange qu’une petite salade ce soir. NON ! Il est important pour ne pas grossir d’apporter à tous les repas ce dont notre corps a besoin. Si vous apportez à chaque fois les nutriments nécessaire, le corps ne stockera pas.

Conseil n°9 : Limiter l’alcool et les goûters

L’alcool est très riche en sucre
Crédit photo : Pixabay – Mandy Fontana

Les petits grignotages sont malheureusement à proscrire autant que possible : en effet, on a l’habitude de consommer des petits snacks sucrés qui feront monter le taux de glycémie dans le sang plus vite et vous fera digérer beaucoup plus vite, ce qui vous donnera encore plus faim… beaucoup plus vite. Si un verre d’eau, une boisson chaude ne calme pas votre faim, préférez manger 4 amandes qui limiteront au maximum les dégâts.
L’alcool est plein de sucre, limiter sa consommation au maximum. Savez-vous que consommer de l’alcool plus de deux fois par semaine est réellement dangereux pour votre foie ? En effet, à chaque fois que l’on consomme de l’alcool, c’est comme si nous faisions une plaie à notre foie. Au delà de 2 cicatrices à résorber par semaine, le foie est moins performant et risque de s’altérer. Essayer donc de grouper votre consommation avec les 2 écarts de nourriture autant que possible.

Conseil n°10 : Dépensez vous

Pourquoi une petite marche ou une petite course en forêt ?
Crédit Photo : Pixabay

Manger sainement ne peut pas aller sans bouger ! Même si vous n’êtes pas un grand sportif, pas de panique ! 30 minutes de marche à pied par jour suffit ! Pourquoi pas faire une ou deux stations de métro à pied ? Et prenez l’habitude de vous garer à l’autre bout du parking quand vous faites des courses et vous verrez vous allez marcher ! Il est très facile de changer une ou deux de ses habitudes pour obtenir ce résultat…

(Visited 28 times, 1 visits today)
Please follow and like us:
Pin Share